La Dresse Dibner et son équipe, de la Faculté de Médecine de l’Université de Genève travaillent sur les gènes de l’horloge qui semblent liés au cycle cellulaire. Elle a décrit des implications importantes des gènes de l’horloge dans le fonctionnement des glandes endocrines et leur altération dans le cancer de la thyroide. Comme le cancer du poumon est une des causes les plus fréquentes de mortalité par cancer, l’équipe de la Dresse Dibner s’est lancée dans l’étude de l’implication des gènes de l’horloge dans ce cancer par l’analyse des cellules tumorales obtenues après opération. Dans le projet primé, son équipe va caractériser l’altération de ces gènes et leur régulation dans des cultures primaires de cellules en 2 et 3 dimensions pour avancer dans la tumorigénèse de ces cancers et leur traitement.

La somme attribuée est de Frs 50’000.00

Circadian clockwork and lung tumorigenesis in humans: underlying mechanisms and new avenues for diagnostic and treatment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.